PES 2017, sur la voie de la rédemption?

Hello les gamers !

Comme vous le savez, chaque année, le mois de septembre est synonyme de rentrée. Celle de millions de scolaires évidemment, mais surtout celle de notre football virtuel adoré. Et en 2016, on ne dérogera pas à cette inlassable règle : PES et FIFA débarquent, une fois encore, à quelques jours d’intervalle seulement ! Pour notre plus grand bonheur, évidemment.

A cette occasion, l’éternelle question se pose une nouvelle fois cette année : qui sera le meilleur des deux ?

Il faut le dire : depuis plusieurs années, Electronic Arts a fait de sa franchise footballistique LA véritable référence. FIFA a désormais pris l’habitude de recueillir la majorité des suffrages auprès des joueurs, et le volume des ventes permet de le vérifier.
Malgré tout, nous sommes nombreux (y compris moi-même) à voir que Konami multiplie les efforts pour revenir dans la course. PES se bonifie depuis plusieurs années, et semble apprendre de ses erreurs.

Au final, ce PES 2017 est-il une alternative crédible à FIFA ?

UNE REGLE INCONTOURNABLE : JOUER POUR GAGNER

pes2017-image2

Pour avoir une première idée de la réponse, il faut analyser l’élément-clé de tout bon jeu de football qui se respecte : le gameplay.

Sur ce point, la cuvée 2017 du domaine PES de Konami est vraiment excellente ! Manette en mains, le plaisir est immédiat. Le tempo du jeu est modéré et subtilement réglé, donnant ainsi une belle impression de réalisme. La physique de balle (tant critiquée ces dernières années!) est très bonne. Toute la palette de passes (courtes, longues, à terre, aériennes) et de frappes (flottantes, brossées) bénéficie d’un rendu à la hauteur. Un pur régal.

Petite note cependant : les joueurs aguerris trouveront certainement – à juste titre – que l’assistance par défaut est un peu trop importante. Dans ce cas, il suffit de faire un petit tour dans les réglages pour ajuster à souhait, et le tour est joué !
Croyez-moi sur parole, vous trouverez chaussure à votre pied sur ce point.

Une autre caractéristique de ce PES 2017 saute rapidement aux yeux : la nécessité de construire. Pour dominer, et donc maximiser ses chances de victoire, faire le jeu devient un impératif. L’IA est cohérente (oui, oui), et plutôt bien organisée sur le plan tactique. Il faut donc user de patience et de créativité pour créer et exploiter d’éventuelles brèches. A noter que les coéquipiers contrôlés par l’IA proposent de nombreux appels de balle, créant ainsi des possibilités d’ouvertures régulières.

Par ailleurs, à la récupération du ballon, cette même IA s’avère assez efficace dans sa conservation, mais surtout dans son exploitation des contre-attaques. Vous aurez l’occasion de le vérifier en prenant quelques contres assassins qui finiront au fond !

Pour résumer, le niveau proposé par l’IA (en Superstar) est bon, et il faudra passer par du football intelligent pour être le plus efficace. Evidemment, si vous choisissez de pratiquer un football direct, sans trop réfléchir, vous le pourrez. Mais le résultat n’est vraiment pas garanti, vous verrez…

UN GAMEPLAY EFFICACE, ENCORE PERFECTIBLE

pes2017-image4

Une autre vraie réjouissance de cet opus : les gardiens de but. Ils sont vraiment bons, et capables de parades efficaces sur des frappes lointaines, mais aussi d’arrêts réflexes étonnants. Après une dizaine d’heures de jeu, très peu de comportements étranges (et d’erreurs grossières) ont été constatés.
C’est vraiment une très bonne chose. Pour être parfaitement honnête, j’étais extrêmement inquiet sur ce point après le test de la démo en début de mois. Le niveau des gardiens était… comment dire… catastrophique. Ouf !

Au rayon des déceptions sur le gameplay, elles sont relativement peu nombreuses. Pas extrêmement gênantes non plus. Il est vraiment difficile de trouver des points négatifs sur cet aspect du jeu, tant le résultat global est satisfaisant.
Je devine les mines ahuries de certains lecteurs qui me connaissent… Je suis un « pro-FIFA » assumé depuis 2009, mais je vous l’assure : ce PES 2017 est d’un très bon niveau !

En creusant un peu, on pourrait malgré tout citer quelques détails à améliorer (vous m’auriez pris pour un fou si ce n’était pas le cas) :
– l’arbitrage, qui tend à « oublier » certaines fautes flagrantes,
– l’animation des joueurs, encore un peu trop « robotisée »,
– la faible impression de vitesse lors de sprints de la majorité des joueurs,
– le système de collisions entre joueurs, parfois un peu frustrant
– les commentaires, parfois hors-contexte, malgré leur relatif dynamisme

DES GRAPHISMES APPRECIABLES, MAIS PAS PLUS

pes2017-image3

Sur le plan graphique, ce PES 2017 est de bonne qualité. Clairement, le jeu est joli à regarder, et bénéficie d’un rendu global de haut niveau grâce au moteur Fox Engine.
Malgré tout, si on est un peu tatillon, le jeu peut parfois donner l’impression d’être un peu terne. La faute peut-être à la luminosité par défaut, ou à des contrastes trop peu marqués. Difficile à dire.
Cependant, cet avis ne sera certainement pas partagé par tous, et c’est tant mieux d’ailleurs !

Cette impression un peu mitigée se retrouve aussi pour la modélisation des joueurs. Certains d’entre eux jouissent d’un résultat particulièrement réussi, voire bluffant. Les joueurs du FC Barcelone, dont PES possède la licence, en sont la parfaite illustration.
A l’inverse, d’autres joueurs ne ressemblent pratiquement en rien à leur alter-ego IRL. Là encore, on retrouve donc cette ambigüité dans les graphismes…

En revanche, un aspect de cette réalisation graphique est sublime en tous points : les ralentis. Ils sont tout bonnement magnifiques, et plutôt pratiques à manipuler pour revoir ses plus belles actions.

LE CONTENU, UN ASPECT DECEVANT

Le véritable point faible de ce PES 2017 réside dans son contenu. Malgré un gameplay réjouissant (largement commenté précédemment), l’absence de renouvellement de la franchise ternit le bilan.
C’est certainement un choix assumé, mais il peut légitimement générer des déceptions auprès de ses fidèles.

Premièrement, aucun nouveau mode de jeu à l’horizon. Même si ses grands classiques sont agréables à retrouver (Ligue des Masters, Vers Une Légende, MyClub), quelques nouveautés auraient été les bienvenues. Après plusieurs années de « conservatisme », on est en droit d’en attendre un peu plus de la part de l’éditeur japonais, non ?

Deuxièmement, les licences toujours aussi peu nombreuses. Cette année encore, Konami n’en propose que très peu. A lui seul, ce détail rend l’immersion nettement moins agréable. Surtout si vous débutez une saison en Angleterre ou en Espagne, où quasiment tous les clubs n’ont ni logos, ni maillots, ni noms officiels !
Pour atténuer notre peine, sachez qu’il est possible de « modder » ce PES assez facilement (sur PS4), et ainsi mettre à jour toutes ces licences manquantes sans trop de difficultés. La communauté est active, la production de licences importables aussi.

NOTE FINALE : 16/20

Sans aucun doute, PES 2017 se positionne (enfin) comme un outsider sérieux cette année. Le plaisir ressenti lorsqu’on y joue est évident, aussi bien visuellement que sur le plan du jeu. Les points les plus sensibles (équilibre tactique, niveau de difficulté) sont parfaitement réalisés. De jolis efforts ont également été mis en place sur la bande son, la présentation des menus de jeu, l’intégration de nombreuses photos réelles de joueurs/équipes…
Cette année, les progrès pour la licence sont évidents, et Konami propose désormais une véritable simulation (oui, vous pouvez le noter!) de football.

Pour autant, certaines lacunes demeurent. L’absence d’un nombre décent de licences est le gros point noir, malgré les possibilités de modding. D’autres défauts moins impactants (arbitrage, commentaires, mêmes modes de jeu) devront également être gommés pour véritablement faire trembler l’ogre FIFA dans les années qui viennent…

Mais Konami, en proposant une expérience de jeu nettement supérieure aux années précédentes via un sublime gameplay, en est capable, c’est une certitude !

NewGamer95‎

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s