Rise and Shine : un voyage dans le monde du jeu-vidéo !

Bonjour à vous gamers et geeks.

Très peu connu, ou alors seulement des joueurs PC, cette review s’intéresse au jeu d’aventure/tir, en 2D, à progression horizontale, Rise and Shine. Un jeu “tableaux” magnifique.

Les infos pratiques

header

©Steam

Je n’ai pas testé le gameplay au Pad, mais au clavier souris : ce fut rude et exigeant mais assez précis donc correct. Concernant la durée de vie, le jeu se découpe en 14 niveaux pouvant prendre 10 à 40 minutes, en fonction de vos talents !

Rise and Shine est développé par Super Mega Team, un studio qui abrite, entre autres, d’anciens développeurs, connus pour Plants vs Zombies, ou Worms. Il est édité par Adult Swim Games.

Le jeu est dispo’ sur Pc/Xbox one, depuis le 13 janvier, à un prix conseillé de 14.99 €.

Le concept de Rise and Shine

x360-jkf

@Gamekult

En effet, chaque zone/écran est un véritable tableau à lui seul :  il y a notre personnage, le chemin que l’on va logiquement emprunté ; puis l’arrière plan qui, comme tout le reste, est d’une qualité artistique peu égalée dans un petit jeu, de cette trempe. Cet arrière plan raconte à lui seul une petite histoire, avec, parfois, un vaisseau qui passe, un train avec des passagers inattendus… etc.

Revenons à nos “tableaux”, si vous le voulez bien. Chacun d’eux contient une séquence d’ennemis, un affrontement scripté, qui parvient chaque fois à nous sortir de cette aisance acquise lors des 5-6 essais du tableau précédent. Il y a aussi des énigmes se mêlant aux séquences de combat.

Avant de vous lancer, sachez que le  jeu est dur et demande de la concentration. Il suffit bien souvent de 2-3 tirs ennemis pour venir à bout du héros. De ce fait, il faudra très souvent rester à couvert et attendre le bon moment pour faire feu… un aspect tactique qui plaît !

RQ : Pas trop quand même, car les abris peuvent céder sous le feu ennemi.

L’univers et la narration

galerie-rise-shine_1

©IndieMag

Parlons maintenant de l’histoire et de cet univers si magnifiquement dessiné.

On incarne un jeune garçon qui se voit remettre le “pistolet de l’élu”, de la main même de son ancien propriétaire. Ce dernier a été blessé à mort par une invasion d’ennemis, provenant de l’espace, et menaçant ainsi le monde entier.

Ce pistolet devient notre compagnon et commence ainsi les présentations, en nous offrant le pouvoir de “Respawn”, très pratique pour la suite du jeu ^^.

L’aspect BD, une merveille !

galerie-rise-shine

©IndieMag

Côté direction artistique, le jeu emprunte certains traits à la bande-dessinée, que ce soit d’après son style graphique, mais aussi dans les cut-scenes. Par exemple, des bulles de dialogue apparaissent quand un personnage s’exprime, tout comme dans une bande-dessinée donc. ^^

Je vous parlais précédemment de tableaux, et bien ce sont des cases, et les niveaux des planches !

Tout ceci pour donner vie à un “monde” des jeux-vidéo (Rpg-City, Pnj-Town), dans lequel les références sont très nombreuses. Par ailleurs, les scénaristes n’ont pas hésité une seconde à parodier les clichés du jeux-vidéo. Ainsi, nombreux seront les sourires que vous allez esquisser devant ces clins d’oeil.

L’humour est également très présent et cela m’a plus que convaincu.

Note : 15/20

Je lui met un beau 15/20.

Ce jeu apporte de la fraîcheur en ce début d’année et l’histoire m’a transposé, dans mon ancien moi, celui de mon enfance, à l’âge de 10 ans !

A vous de vous laisser tenter alors, et de replonger en enfance avec Rise and Shine.

Jibuy

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s