Horizon Zero Dawn : une recette JV équilibrée.

Bonjour à vous, lecteurs, lectrices.

Comme vous le savez déjà, pour ceux me suivant sur Twitter, j’ai récemment craqué pour le titre Horizon Zero Dawn sur PS4. Depuis la première fois inséré dans ma console, je vous avoue que le cd en est très peu sorti, tant il est intéressant et immersif.

A travers cette review, je vais essayer de ne pas répéter les faits et aspects du jeu que vous avez tous, déjà, pu lire à travers les nombreux tests des blogs et magazines JV. De ce fait, je ne passerai pas par un paragraphe introduisant l’histoire d’Aloy et des terres sauvages, afin de passer tout de suite à mon avis et mes ressentis.

En prendre plein les yeux

©LuciePotez

En prendre plein les yeux, c’est jouer à Horizon Zero Dawn pendant quelques heures, pour moi. (Attention, je n’oublie pas non plus le level-design sublime de The Legend of Zelda : The Breath of the Wild). Mais celui-ci, depuis les tous premiers trailers diffusés sur la Toile jusqu’à ce que le jeu s’affiche sur mon écran, m’a vraiment étonné visuellement : il est plus que beau, plus que magnifique, sublime ! (ndlr : On sent le fangirling hein x)).

En lançant le jeu pour la première fois, j’ai eu l’impression d’avoir à faire à un level design mêlant à la fois effroi, notamment avec des mobs coriaces comme le Brise-Roc, et du sublime, grâce aux teintes des différents paysages (différents biomes, en effet), personnages. Du coup, cela a vraiment un impact sur le joueur : on peut passer d’une atmosphère assez bucolique et apaisante, à un monde glacial assez pesant. Faut se l’avouer, il y a certains endroits de la map, plongés dans la nuit, qui sont assez flippants. Je pense notamment à la partie jungle, où la visibilité est grandement réduite.

D’ailleurs, les créatures robotiques sont extrêmement bien faites. Du comportement peureux des brouteurs à l’agressivité des dent-de-scie, qui empruntent certaines caractéristiques aux tigres, tout est bien pensé. Les techniques d’approches, plus ou moins discrètes et tactiques, sont donc totalement différentes : en fonction du milieu et des mobs. 

Que ce soit les effets de lumière, le clair-obscur, le duo effroi et sublime, le travail graphique et artistique sur les personnages et les mobs, Horizon Zero Dawn est un véritable succès à mes yeux. Guerrilla Games a trouvé les ingrédients, et les a donnés avec équilibre, pour une bonne recette vidéoludique !

Pas le temps de s’ennuyer !

©Psychedelic2308

Avec plus de 20 heures de jeu à mon actif, à aucun moment je n’ai ressenti d’ennui ou de routine. Pour autant, je ne dis pas qu’au bout de 30 heures, ce ne sera pas le cas. Et peut-être que certains d’entre vous se sont lassés du jeu au bout de 10 heures… Pour ma part, ce n’est pas ce que j’ai ressenti. Et ça fait du bien !

Avec un monde ouvert, ni trop grand ni trop petit, et grâce aux différents biomes, les parties d’exploration sont un vrai plaisir. Qui n’a pas déjà cherché une peau de raton laveur (afin d’améliorer les capacités de stockage d’Aloy), et parcouru toute la map de long et en large, sans même s’en rendre compte ? Ca m’est arrivé de nombreuses fois, et cela a rendu mon immersion encore plus totale.

Pour finir, les activités et quêtes annexes sont nombreuses. Arrivée à Méridian, Aloy est alors assaillie de quêtes de ce type, matérialisées par des points d’exclamation verts ! Sans oublier, les cinq grand cous à pirater, les creusets à “accomplir” pour débloquer un meilleur niveau quant au piratage, et les camps de bandits où les headshots fusent. Encore une fois, ni trop ni pas assez. Aucune routine n’a le temps et la place de s’installer, donnant alors aux joueurs une très bonne expérience JV.

Selon moi, le maître mot de ce jeu est “équilibre”. L’équilibre étant parfait, entre le level design, les graphismes, les personnages, les créatures et les diverses quêtes, Horizon Zero Dawn a tout gagné… ou en tout cas, au moins mon coeur 🙂

Note : 18/20

Avec Horizon Zero Dawn, le studio Guerrilla Games est revenu en force ! Déjà comblée par les anciens Killzone (je n’ai pas encore fait celui sur PS4, shame on me !), je suis ravie de leur retour surtout avec une telle histoire… un tel jeu, au final.

Les autres studios n’ont qu’à bien se tenir, maintenant, selon moi. Ce sera assez difficile de détrôner Horizon Zero Dawn de mon coeur. En espérant que vous partagez ce sentiment : si non, ou oui, n’hésitez pas à nous faire part de vos ressentis sur Twitter ou sur le blog.

En attendant la prochaine review, bon jeu à tous 🙂

 

Psychedelic2308

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s