Edito #2 – Les jeux multi’ en local : un temps révolu ?

Bonjour à tous.

Aujourd’hui, on se retrouve pour un article qui sort un peu du lot puisqu’il s’agit d’un petit édito (ndlr : le deuxième depuis le remaniement du blog, il me semble), concernant une thématique bien précise : les jeux multi en local VS les jeux multi en ligne.

Si la distinction n’est pas franchement claire, ou si j’utilise les mauvais termes, attendez un peu, je vais vous expliquer ce que cela signifie pour moi.

Je vous explique ma conception de ces deux antagonismes. Selon moi, “jeu multi en local” désigne un jeu qui permet de jouer avec un ami, manette en main, près de vous (ndlr : chez vous, si vous préférez) que ce soit en écran splitté ou non. Alors que les “jeux multi en ligne” se résument à des jeux qui permettent de jouer avec d’autres joueurs, répartis un peu partout dans le monde, tant qu’ils possèdent l’abonnement requis.

Je crois que désormais, c’est plutôt compréhensible (ndlr : mais à vous de me dire, si ce n’est pas le cas). Du coup, qu’est ce que je pense, personnellement, de ce versus ?

Le local, un passé glorieux

Je ne sais pas si vous vous souvenez, en tout cas c’est le cas pour les plus vieux d’entre vous, mais la PS2 ou la Gamecube permettaient réellement de très bonnes parties avec un ami, frère ou soeur irl, en simultanée, ensemble dans la même pièce. Je pense notamment à des jeux comme Mario Kart (ndlr : heureusement, Nintendo sort du lot sur ce point) ou encore des Splinter Cell qui pouvaient se faire en coopération.

“Mais ça c’était avant”, comme ils diraient. En effet, je trouve que de nos jours, sur des plateformes comme la PS4 ou la Xbox One (ndlr : le Pc s’en sort tant bien que mal sur ce point) ne proposent que très peu, voire à peine, de contenu de ce genre. Il devient très difficile de trouver un jeu multi en local pour animer des soirées, ou passer du bon temps avec des amis/es gameurs/euses, vous ne trouvez pas ?

De nos jours, un accès en ligne

Il suffit de regarder le catalogue de jeux de chez Sony… Honnêtement, je ne vois que très peu de jeu qui propose du multi local… Ou alors il s’agit de jeux indépendants, qui essayent de sortir du lot.

De nos jours, nous sommes ensevelis de jeux FPS, tels que Rainbow Six Siege, les Battlefield, sans oublier Battlefront. Mais aucun moyen de jouer avec une deuxième manette, et un ami près de soi pour partager sa passion. Les jeux cités ne se jouent qu’en ligne, avec des amis virtuels (ndlr : attention je n’ai rien du tout contre cela. J’ai rencontré des gens carrément formidables de cette manière. C’est juste que le multi local me manque).

Bien évidemment, je ne veux pas être mauvaise langue. Il existe bel et bien des jeux qui se jouent à deux, comme Beyond Two Souls sur lequel vous pouvez splitter les rôles : l’un contrôle Aiden, et l’autre Jodie. Mais ca reste assez limité dans le jeu, et dans l’univers des jeux-vidéo tel qu’il est aujourd’hui.

Ce n’est en rien une critique épouvantable sur le jeu en ligne. Je suis en effet la première à utiliser ce mode pour retrouver et partager avec des amis de tous les coins de France. Et d’ailleurs, comme j’ai pu vous le dire précédemment, j’ai ainsi fait des rencontres formidables. Mais pour être tout à fait honnête, les jeux qui se jouent en multi local me manquent…

RQ : Au cours d’une soirée, je me suis fait cette réflexion alors que la manette de PS4 passait de mains en mains… Aucun moyen de jouer ensemble, réellement. Dommage.

Je ne cite que majoritairement la PS4 et la Xbox One, car ce sont deux consoles que je connais un peu. En revanche, chapeau bas à Nintendo qui arrive à garder le local comme maître mot de son catalogue, comme le prouve encore une fois la sortie de la Switch, et des jeux sur Wii U comme Super Smash Bros Melee.

Des parties moins fun ?

La question concernant le fun que nous pouvons retirer de ces différents modes de jeu est vraiment complexe. Et elle divise vraiment la communauté des joueurs, et probablement nos lecteurs.

Je prend un véritable plaisir à jouer avec des amis virtuels. D’autant plus que la barrière physique étant absente de la relation, il est souvent plus simple de sympathiser avec les joueurs (ndlr : attention, ça favorise aussi certains comportements négatifs, que je n’encourage pas du tout. D’autant plus envers les joueuses). C’est d’ailleurs un avis que nous partageons avec Jibuy.

Mais dans certains cas, un jeu en local serait quand même le bienvenu et permettrait de ne pas s’enfermer sur soi-même, avec un casque sur les oreilles et une manette. Ca ne vous est jamais arrivé d’avoir un ami chez vous pendant que vous jouiez, et de ne pas l’entendre à cause de votre partie et du casque ? C’est assez frustrant pour lui. Et mettez-vous à sa place 5min… 

Bref, la question reste assez problématique et chacun doit se faire sa propre opinion. En ce qui me concerne, j’aimerai avoir plus de jeux en local même si pour le moment le multijoueur en ligne est loin de me déplaire.

Problématique assez épineuse, vous ne trouvez pas ?

__________________________________________________________________________________________________________

Comme c’est une thématique qui concerne beaucoup d’entre vous et nous mêmes, je tenais à ce que les membres du blog réagissent également sur cette problématique. Je leur laisse donc la parole, avant de vous proposer un petit sondage afin de connaître votre opinion à vous 😉

Jibuy :

“Alors qu’aujourd’hui les “Couch Games” sont une catégorie bien distincte (ndlr : comprendre “jeu de canapé”, donc multi-local), il fut un temps où c’était un paramètre comme un autre, bien souvent une fonctionnalité indispensable pour les développeurs comme pour les joueurs.

Puis la course au graphismes, et donc à la puissance de calcul disponible à consacrer au rendu, aura eu raison de cette feature autrefois nécessaire à toutes soirées jeux-vidéo. La démocratisation d’Internet et du jeux en ligne sur consoles auront bien aidé les grands de cette industrie à dessiner le jeu-vidéo multijoueur de demain.

La vrai question est : a t-on perdu au change ? Comme beaucoup si on me demande de citer un jeu FPS multijoueur local, des hits comme Golden Eye 007 sur Nintendo 64, Perfect Dark sur la même console ou encore Time Splitters 2 sur Gamecube se retrouvent en haut de ma liste.

En jetant un coup d’oeil vers le passé, je constate qu’à l’époque nous ne jouions qu’exclusivement contre 1 à 3 amis irl, ainsi que des bots. Des bots stupides comme leur pieds, sans saveurs, sans communication, mais avec le mérite d’éviter les tirs, parfois un peu mieux que le petit frère.

Les compétitions consistaient à se mesurer à votre cousin ou ami le plus fort… Dès lors, il était très facile d’être le champion incontesté en l’absence de réels adversaires.

Aujourd’hui, jouer en multijoueur ne nécessite plus une logistique digne d’un cambriolage, ou chacun devait apporter sa manette, orienter la tv et trouver un coin où s’asseoir suffisamment proche de l’écran… 50cm divisé en 4 dans le rayon autorisé de la longueur fillaire du pad.

Il suffit d’allumer sa console, de rejoindre ou non, nos amis connectés puis de lancer notre jeu favori. On peut donc “consommer” du jeu vidéo, à la demande, immédiatement n’importe où, un accès internet le permet. Pour une session aussi courte qu’improvisée, ou alors jouer jusqu’à l’heure fatidique où votre réveil censé vous extraire des bras de Morphé vous fait prendre conscience qu’il faut aller au travail ou à l’école, avec un capital sommeil dans le négatif.

Les algorithmes de matchmaking s’occupent, désormais, de vous faire jouer avec des joueurs de votre niveau, afin de vous offrir un challenge à la hauteur, à la fois exigeant et accessible.

Tout cela concentré de technologie, à su faire migrer nos besoins de jeu multijoueur et je pense que la majorité des joueurs issus des époques de jeu offline ne sauraient apprécier un retour à l’ancienne au détriment de tout ce que l’on a gagné.

Heureusement, Nintendo surf exactement sur cette vague nostalgique, qui en plus de continuer à développer les licences de notre enfance, à une vision du jeux-vidéo à plusieurs et dans la même pièce ! »

Nathan Drake :

« Je rejoins l’avis de Psyché’. Pour ma part, les jeux en local remontent loin… Du temps de la Super Nintendo et du collège…

Des mercredis après-midi endiablés sur F-Zero, ISS Superstar Soccer (et oui, l’ancêtre de PES), NBA Live, Double Dragon et j’en passe avec les potes et mon papa. Ah qu’il est loin le temps de ces retrouvailles vidéo ludiques… Et je trouve cela dommage.

Il existe encore des jeux où nous pouvons jouer chez soi entre amis. Je pense à Rockband ou Just Dance. Mais, à part ces jeux, le local a malheureusement quasiment disparu de notre salon… Dans une société où règne l’individualisme, ce n’est pas très étonnant. Maintenant, c’est chacun chez soi avec le casque sur les oreilles. Le fun et la convivialité ont disparu.

Mais, une question me vient à l’esprit. Pourquoi les éditeurs ne proposent plus de jeux en local ? Serait-ce par soucis d’argent ? Ou part manque de temps ? Ou tout simplement parce que ce temps est révolu ?

Ce qui est certain à l’heure actuelle c’est que le local meurt à petit feu et les nouvelles productions comme Destiny, Battlefield… sont en train de l’enterrer profondément. »

__________________________________________________________________________________________________________

Maintenant, sans plus attendre, à votre tour de partager votre point de vue sur cette thématique. Rien de plus simple grâce à ce sondage clair et concis :

Psychedelic2308

 

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Reunsss dit :

    Il existe encore pleins de jeux, mais vous ne les voyez pas.
    Pensez au fifa, Rocket League, et autres jeux sportif.
    Souvenez vous de Tomb raider et le temple d’Osiris (et parapis), qu’en est-il de Little Big Planet ? Il a été annoncé pour bientôt un nouveau jeu: A Way Out. Un jeu d’aventure multi exclusivement local.
    Et Diablo III ?

    Bref, je vais pas tous les lister, mais on voit qu’il y en a pas mal mine de rien. On ne prend pas la peine d’en parler, parce qu’ils ya de moins en moins de demande… Mais les demandeurs ne sont pas oublié.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s