The Last Guardian : une si belle épopée ?

Bonjour les amis !

De retour sur #WallOfGeek pour une review sur une exclusivité PS4 : The Last Guardian.

Sorti le 7 décembre 2016, Sony et la Team ICO nous offrent enfin le digne héritier de Shadow of the Colossus et d’Ico (sortis tous les deux sur PS2 et PS3) après de nombreux reports. Est-ce que la magie est toujours présente dans ce nouvel opus ? Réponse dans cette review.

Vous incarnez un enfant qui se réveille dans une grotte au côté d’une bête étrange surnommée Trico. Vous n’avez aucun souvenirs concernant votre arrivée ici que le premier puzzle se met en place… Il va falloir aider votre ami de fortune à reprendre du poil de la bête car il est vraiment mal en point.

Dès les premières minutes du jeu, vous ressentez déjà la symbiose qui va lier le jeune garçon à Trico. Mais, vous remarquez aussi que la caméra est capricieuse et que les contrôles sont fastidieux. Il va pourtant falloir faire avec pour boucler cette magnifique aventure.

Une relation à part

©NathanDrake

Vous allez parcourir un monde en ruines où vous devrez avancer pour en sortir vivant et découvrir une multitude de secrets. Croyez-moi, certains passages vont vous rendre fou et il faudra avoir les nerfs solides à cause du gameplay rigide. Si vous avez joué aux anciens opus, vous ne serez pas trop dépaysés. Parfois, ce sera même Trico qui mettra du temps à réagir à vos ordres. Certains passages étroits seront aussi délicats à franchir. Mais, avec de la patience et un peu d’acharnement, vous y arriverez.

Ce qui m’a le plus marqué c’est le lien que tisse les deux personnages. Plus vous avancerez dans les ruines, plus vous vous attacherez à Trico. Son apprivoisement sera long et ne se fera pas sans douleur. Vous souffrirez même pour lui dans certaines situations délicates. La Team ICO a véritablement réussi un coup de maître à ce niveau là. La relation entre l’enfant et Trico monte crescendo.

Un univers colossal…

©NathanDrake

Au niveau de l’univers du jeu, vous allez découvrir des ruines gigantesques à l’architecture complexe. Les graphismes font penser un peu à ceux d’Ico. Les textures sont fidèles à la licence (la patte de la Team ICO est reconnaissable au premier coup d’oeil).

Vous aurez à traverser de grandes salles et aussi des environnements extérieurs immenses. Vous allez vraiment vous sentir tout petit à certains endroits. Au niveau des musiques, rien à redire. Elles sont tout simplement magnifiques et accompagnent parfaitement l’aventure du garçon et de Trico. Takeshi Furukawa a réussi encore un coup de maître et c’est un plaisir pour les oreilles.

…mais au gameplay frustrant

©NathanDrake

Au niveau des énigmes, elles vont faire appelle à votre sens logique. Il faudra bien analyser votre environnement et vous y prendre à plusieurs fois pour continuer à progresser dans ce vaste univers. Elles ne sont pas si difficile à résoudre. Ce qui m’a frustré le plus, c’est le comportement de Trico qui ne réagit pas rapidement ou qui se trompe de chemin. Il y a malheureusement pas mal de bugs qui accompagnent le refus d’obtempérer de Trico dont une latence dans l’exécution de l’ordre donné.

Au niveau des combats, ils sont assez bien réussi dans l’ensemble. La relation entre Trico et l’enfant s’amplifie lors des affrontements. On ressent une véritable symbiose entre eux. Trico possède la force et l’enfant l’intelligence. Cela permet de sortir victorieux de certains combats où le garçon, seul, ne pourrait pas s’en sortir.

Malgré un gameplay un peu vieillot, une caméra souvent à la rue et un Trico qui a du mal à obéir, l’aventure m’a totalement émerveillé. L’univers est gigantesque, les musiques sont enivrantes et certaines scènes resteront gravées dans ma mémoire très longtemps. J’ai adoré la relation fusionnelle qu’entretient le garçon et Trico et son évolution au fil de l’histoire. Un pur moment de poésie et d’amour.

Note : 16/20

P.S. : pour les amoureux des jeux de Fumito Ueda et pour ceux qui ne l’ont pas connu, le remake de Shadow of the Colossus est annoncé pour 2018 sur PS4 avec des graphismes totalement refaits et un gameplay plus moderne. La chasse aux colosses est de nouveau ouverte pour notre plus grand plaisir !

Bon jeu et à bientôt sur #WallOfGeek !

 

Nathan Drake

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s