Mass Effect Andromeda : le retour du Space Opéra

Bonjour les amis !

Aujourd’hui je vous propose la review de Mass Effect Andromeda. Que vaut cet épisode ? Est-il à la hauteur de la célèbre licence que j’ai connu sur Xbox 360 ? Vous connaîtrez la réponse en lisant les prochaines lignes.

Mass Effect Andromeda est un jeu de tir à la troisième personne de type Action-RPG développé par Bioware et édité par EA. Il est sorti le 23 mars 2017 sur PC, Xbox One et PS4.

Votre mission ? Sauver l’humanité…

© Nathan Drake

Vous allez incarner Sara ou Scott Ryder et votre mission principale, en tant que pionnier, sera de trouver une nouvelle terre d’accueil pour l’humanité. Pas simple sur le papier n’est-ce pas ?

A bord de votre vaisseau, le Tempête, vous devrez collecter des ressources et construire des colonies sur les différentes planètes que vous découvrirez. Bien entendu, votre mission ne sera pas simple et remplie d’embûches. Il faudra combattre divers ennemis dont une menace extraterrestre grandissante, les fameux Kerts.  

Que vaut ce Space Opéra ?

© Nathan Drake

Etant un fan de la première heure (je me rappelle encore du début du premier Mass Effect), j’attendais avec impatience de voir ce que Bioware pouvait apporter à ce nouvel opus avec la puissance de la next gen. Et bien, je ne vais pas vous le cacher longtemps, j’ai été déçu même s’il reste à mes yeux un très bon jeu. J’ai pris beaucoup de plaisir à parcourir le système Andromède et ses différentes planètes à bord du Tempête. Chaque planète a vraiment sa propre identité, son propre climat et sa propre végétation et j’ai apprécié le fait de les rendre habitables en réalisant les diverses missions proposées. Au nombre de cinq, vous allez parcourir les grandes zones en long, en large et en travers à bord de votre véhicule terrestre appelé le Nomade. Et croyez-moi, il y a de quoi faire entre les missions principales et secondaires sans compter les tâches et la collecte de ressources.

Pour affronter les différents dangers de la galaxie, vous aurez le choix de prendre deux compagnons de route, trois compétences et quatre armes. Chaque compagnon à son propre domaine de prédilection (combat, tech ou biotique) et vous aurez à choisir entre différentes armes (corps à corps, pistolets, fusils d’assaut, fusils de combat et fusils de précision). Personnellement, j’ai toujours pris deux personnages qui me complétaient et une arme de chaque type.

Votre personnage aura accès aux trois branches de compétences et à un profil propre à choisir suivant votre style de jeu (soldat, ingénieur, adepte, sentinelle, porte-étendard, franc-tireur et explorateur). Pour débloquer ces derniers, il faudra investir vos points de compétences dans les différents pouvoirs (combats, tech et biotiques). Au niveau des armures et des armes, vous pourrez soit les améliorer en ajoutant des mods, soit en créer de nouvelles grâce au centre de recherche et développement.

Les combats restent classiques et, parfois, la caméra a dû mal à suivre le rythme (surtout face aux architectes). D’ailleurs, les affrontements fassent à ces derniers sont très fun. J’ai même été agréablement surpris quand le premier architecte s’est dressé devant moi.

Beaucoup trop de points faibles pour un jeu de cette envergure…

© Nathan Drake

Après vous avoir parlé des points que j’ai apprécié, je vais vous présenter ses faiblesses. Le tout premier concerne celle qui faisait la force de ses prédécesseurs : la narration. l’histoire est plate et les choix que vous devrez faire n’auront que trop peu d’incidences sur son déroulement. Les personnages ne sont pas assez charismatiques à mon goût et leur modélisation (même si elle fut améliorée par les patchs) n’arrivent pas à me convaincre. Les émotions sont très mal retranscrites et, connaissant Bioware, ça m’a étonné. Ils avaient tellement fait du bon boulot sur les anciens épisodes de la licence que je m’attendais à mieux.

Autre point négatif, les différents bugs… Pour ma part, je n’en ai pas trop eu. Deux-trois crashs qui ont demandé un redémarrage du jeu, quelques ralentissements en parcourant les grandes zones et c’est à peu près tout après 80h de jeu. Mais, je connais des amis qui ont vraiment galéré et qui ont malheureusement eu beaucoup plus de bugs.

Même si les différents patchs ont amélioré la stabilité du jeu, j’ai senti que Bioware l’a sorti trop rapidement. D’ailleurs, ça se voit de plus en plus que les développeurs sont sous pression et ne finissent pas leur jeu à temps (FF XV, AC Unity,… pour ne citer qu’eux).

Note : 16/20

Malheureusement, Mass Effect Andromeda ne restera pas dans les mémoires comme ce fut le cas des trois opus précédents. La faute à qui ? Bioware ? EA ? Peut-être à ce dernier qui a déjà son regard tourné vers la nouvelle licence : Anthem. Mass Effect n’ayant pas les armes pour contrer le Destiny d’Activision, EA a très certainement obligé Bioware à bâcler une licence devenue mythique sur l’ancienne génération de console. C’est très regrettable pour nous,les joueurs, car nous avons perdu un édifice du jeu vidéo.

Je vous conseille vivement de jouer à ce nouvel et dernier opus de la licence. Il est loin d’être parfait mais, vous avez de longues heures d’exploration devant vous et j’espère que vous aurez le même plaisir que moi d’y jouer.

A bientôt sur #WallOfGeek.

 

Nathan Drake

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s