Bastion : le dernier rempart !

Bonjour à tous, comment allez-vous ?

Aujourd’hui, je vais vous parler d’un petit jeu qui était dernièrement en promotion sur le Ps Store, et que j’ai mentionné dans notre “A quoi joue la Rédac’?” #23. Il ne s’agit pas de Soldats Inconnus : Mémoires de la Grande Guerre, mais bien de Bastion, un jeu de type action-RPG qui emprunte grandement au beat them all.

Je vous en dis plus, tout de suite 😉

Un monde après la Calamité

©Psychedelic2308

Si le jeu n’affiche pas réellement les mécanismes d’un monde post-apocalyptique, comme c’est le cas dans Fallout 4 (ndlr : pour vous donner un point de comparaison), il reste que le monde de Bastion a été détruit par la “Calamité”.

Comme dans tous jeux de ce type, le héros se réveille après la catastrophe et cherche à comprendre le pourquoi du comment. C’est, en effet, le cas de the Kid, notre protagoniste qui est guidé par un vieillard. Sa mission est simple : reconstruire Bastion, un endroit qui sert de refuge, tout en explorant le monde dévasté pour y secourir des personnes (ndlr : très peu) et collecter des souvenirs.

Il s’agira donc d’explorer différents niveaux, tout en combattant des monstres aux techniques spécifiques, afin de récupérer des “noyaux” qui permettent de reconstruire ou construire Bastion. Ces constructions concernent principalement des échoppes qui servent à la quête de notre héros, tel que la forge, la distillerie et bien d’autres encore. Un bon petit refuge, tout simplement.

Un beat them all réfléchi

©Psychedelic2308

S’il est souvent caractérisé comme action-RPG, à raison, Bastion emprunte également beaucoup aux jeux type beat them all.

Tout d’abord, le côté RPG se ressent dans un point précis : the Kid doit se stuffer pour combattre toujours plus de monstres. Au cours de votre exploration, vous découvrirez plusieurs sortes d’armes, que ce soit celles de mêlée ou à distance. Par exemple, j’ai récemment débloqué le fusil mousquet qui envoie plusieurs balles de plomb par slaves. Mais il y a aussi une sorte d’épée tranchante, un arc et bien d’autres armes.

Il faudra également bien faire attention aux choix de “super action” : au tout début, vous démarrez avec un bouclier, puis d’exploration en exploration, vous débloquerez d’autres compétences comme le lancer de grenades. Si certains joueurs ne font pas forcément attention à cet aspect, je trouve pourtant qu’il est nécessaire d’utiliser les bonnes compétences pour combattre au mieux.

Tout à l’heure, je vous parlais également de la forge ou encore de la distillerie. Ce sont des échoppes qui vous permettent de vous stuffer. C’est à la forge que vous pourrez échanger vos sets d’armes, et à la distillerie pour ce qui est médicaments et soins. Au fur et à mesure de l’aventure, vous ramasserez des sortes de rubis qui permettront d’améliorer vos armes.

Du beat them all ? Oui, et pas qu’un peu puisque pour récupérer les noyaux en question, il vous faudra battre de nombres vagues ennemies. A la fin de l’exploration d’un niveau, vous vous retrouverez dans une salle plus ou moins grande, dans laquelle réside un noyau sous cage. Après avoir activé l’ouverture de la cage (ndlr : qui est bien lente), vous devrez faire preuve de courage et vous battre ! Rien de bien compliqué à condition de maîtriser ses sets d’armes et le gameplay.

Un bon rendez-vous visuel et sonore

©Psychedelic2308

Pourquoi j’ai choisi Bastion ? On dit souvent qu’il ne faut pas juger un livre par sa couverture (ndlr : le proverbe bien classe, qui sied parfaitement à une littéraire !)… Je n’ai pas vraiment écouté ce proverbe, puisque c’est le visuel qui m’a attiré. Après avoir regardé plusieurs captures d’écran, je suis littéralement tombée sous le charme de l’univers.

Beaucoup de couleurs chatoyantes, des niveaux en 2D suspendus dans les airs, et une richesse dans le décor… Il n’en fallait pas plus pour me convaincre d’essayer ce petit jeu. Tout au long de l’histoire, c’est un réel plaisir de retrouver cette qualité visuelle, qui est présente dans tous les types de niveaux.

S’il n’y avait que ça… même la bande sonore est incroyable. C’est des morceaux à la guitare qui vous accompagnent pendant toute votre histoire. La simplicité et l’efficacité, tout simplement. Souvent, une voix off vous accompagnera également, narrant les faits du passé, l’histoire de la Calamité. Elle permet également de donner une voix au protagoniste, et de comprendre l’univers tout entier (ndlr : attention pour autant, elle est en anglais avec sous titrage. Un point que je trouve dommage : parfois on a pas le temps de lire les sous-titres, puisqu’on est trop occupé à killer du monstre).

Note : 15/20

Je n’ai pas encore fini le jeu, mais je me permets tout de même de lui donner une note. En effet, je pense avoir vu la globalité du jeu, en ce qui concerne ses mécanismes, ses visuels et sa bande sonore. Si le jeu me surprenait encore, ce serait totalement cool !

Vous l’aurez compris, Bastion est un très bon petit jeu qui permet de décompresser face à l’affluence des AAA déjà sortis, ou qui vont sortir. Les mécanismes sont très bon. Ca fonctionne plutôt bien pour les amateurs d’action-RPG, de beat them all ou même, en général, de jeux dits indépendants. Je ne peux que vous le conseiller 😉

Voilà, c’est tout pour moi. Je vous dis à bientôt, et bon jeu à tous 🙂

 

Psychedelic2308

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s