Cuphead, le cartoon en mode JV

Salut,

Ce matin on va discuter de la star des salons sur les stand indé’ de ces dernières années, le très attendu et regrettable absent de la PS4 : Cuphead !

Cuphead, en quelques mots

Cuphead, c’est avant tout une direction artistique magique et envoûtante sortie tout droit d’un dessin animé Mickey des années 30.

Des dessins aux animations en passant par les bruitages et le character design, c’est un sans faute absolu de ce côté ! Tout cela sublimé par l’effet bobine de cinéma d’époque.

Le jeu est développé par deux frères ayant créé, pour l’occasion, leur studio indépendant du nom de MDHR.

Le jeu en mains

©Polygon.com

C’est un jeu de shoot them up’ / plateforme en 2D à scrolling horizontale. Il est très bien résumé par une formule, qui apparaît au début d’un niveau : “Run and Gun”.

Les contrôles sont simples et répondent parfaitement. On s’approprie très vite le gabarit du héros, la distance de ses sauts/dash et déplacements. Cela reste assez intuitif pour les habitués des jeux de plateforme.

On est amené, “dans le doute”, à tirer en continu, dans la direction de son choix. S’ajoute à cela, la possibilité d’immobiliser son héros afin que le joystick bascule des déplacements à l’orientation des tirs (ndlr : manipulation nécessaire pour viser en diagonale)

Comment ça se passe ?

©Lejournaldessorties.com

Une petite map nous permet d’aller d’un niveau à l’autre, de visiter une boutique de “cartes” à équiper pour obtenir des bonus passifs ou d’autre mode de tir. Vous pouvez également retourner dans les niveaux précédemment visités afin de battre votre propre score.

Je ne l’ai pas encore fini mais pour le moment, la grande majorité des levels ne sont constitués que de boss.

Des boss qu’il va falloir découvrir, connaître, forme(s) après forme(s), pattern après pattern afin d’éviter toutes ses attaques, ou presque toutes, en le mitraillant non stop pour réduire ça lonnnngue jauge de PV.

Jauge de PV d’ailleurs masquée au joueur, mais révélée à chaque mort comme pour dire : “Dommage tu n’étais pas loin” ou encore “Malgré tous tes efforts, tu n’as réduit mes PV que de 20%” (ndlr : de quoi bien se faire troller par le jeu ^^).

Note : 17 / 20

Artistiquement, ce jeu est parfait en son genre. La proposition du jeu plaît ou non, si tant est que la difficulté haute, mais abordable, ne vous rebute pas.

Techniquement, on sent bien qu’il y a énormément de travail derrière ce jeu. Les hitboxes sont parfaits, les vitesses des projectiles ennemis ou du héros sont très bien calibrés, et une fois le jeu, en mains, chacune des morts sera de votre faute ! Et non pas de la faute d’un bug, d’un projectile insoupçonnable ou d’un manque d’équilibrage face au boss.

Une direction artistique sublime, une technique de très haut niveau et un genre intemporel, le tout en solo ou en coop’, voilà la recette d’un jeu qui mérite de figurer dans votre ludothèque !

 

JiBuY

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s