Super Mario Odyssey

Salut à tous,

Ce matin on va parler de la mascotte de Nintendo : Mario !, notamment dans son dernier opus, soit Super Mario Odyssey.

Parlons du Gameplay

©Jibuy

Aujourd’hui, le gameplay du jeu n’est plus un secret. En véritable “Mario 3D” ici peu de surprise, si ce n’est la palette des mouvements et des sauts particulièrement généreuse !

On y retrouve tous les sauts de Mario : double, trible, sur les murs, en longueur, en arrière, ect.. Une surprise fort agréable pour les joueurs ayant déjà joué aux autres Mario 3D.

A cela s’ajoute la casquette “Cappy”. C’est l’outil de transformation de Mario qui lui permettra de prendre le corps de n’importe quel ennemi dépourvu d’un couvre-chef. Chacune des transformation offrira une capacité qui répond à un obstacle du level design.

Par exemple, la transformation grenouille vous permettra de sauter plus haut et d’atteindre des plateformes tellement hautes qu’elles étaient jusque là inaccessibles.

Mais Cappy, c’est avant tout la force offensive de Mario ! La casquette s’utilise façon boomerang et offre des lancers droits, en cercle, au dessus, en l’air… de quoi atteindre les ennemis à distance où qu’ils se trouvent ! Très vite, on se demande comment faisions-nous avant pour nous battre sans Cappy !

Petite parenthèse sur le Motion Gaming

©Jibuy

Plusieurs mouvements peuvent être réalisés en “motion game” : secouer la manette, la lever, l’envoyer brièvement en avant ou sur le côté. Tout ceci vous offrira soit des mouvements d’attaque plus efficaces, ou alors une accélération d’exécution dans une action déjà dispo’ au pad.

Je vous explique tout cela grâce à un exemple :  quand Mario grimpe à un poteau, il suffit d’utiliser le joystick gauche vers le haut pour monter. Mais en secouant la manette, alors Mario montera plus vite. Idem concernant certains déplacements ou actions transformées en ennemis, le faire via des mouvements de manette les rend plus rapides.

Tout cela pour vous dire que le motion gaming est facultatif, on peut très bien faire le jeu sans. Mais quand ça sentira le roussi, ou que vous serez pressés, ils se montreront bien pratiques.

Vous trouvez cela peut être bizarre de débattre sur l’utilisation du motion gaming, car au fond de votre canapé avec votre manette pro cela est naturel. Mais la Switch c’est aussi jouer au fond de son lit, dans une position tellement confortable qu’il ne faudrait la remettre en cause.

Et si le “motion gaming” fonctionne en mode portable joy-cons attachés, il est moins pratique et vous demande surtout de secouer la machine sans dragonne, chose que l’on aime peu faire avec notre précieuse en mains !

Et au niveau du contenu ?

©Jibuy

Le jeu se présente sous la forme d’un voyage, plus d’une douzaine de lieux à visiter autour du globe. L’histoire principale vous fera découvrir brièvement chacun d’eux avant de vous encourager à poursuivre votre voyage vers la prochaine destination, aussitôt disponible.

Ici, aucune obligation de quitter le monde une fois vos objectifs principaux accomplis. C’est une simple suggestion de votre compagnon Cappy que je trouve juste. Or, beaucoup de joueurs préfèrent rafler un maximum de choses dès le premier passage dans les niveaux.

Tous les objectifs du jeu se recoupe finalement pour obtenir toutes les “lunes” du jeu (ndlr :  l’équivalent des étoiles sur Mario 64 ou de pièces de puzzle de Banjo-Kazooie).

J’ai dit que je trouvais “juste” le conseil de Cappy qui encourage à passer au monde suivant et délaisser le monde récemment découvert dans lequel vous avez accompli le strict minimum pour débloquer la suite. Et bien c’est parce qu’une fois la quête principale achevée en une dizaine d’heures, un véritable End-Game vous est offert, riche de centaines et centaines de lunes à collecter, avec la liberté totale de revisiter chaque monde, de la façon dont il vous plaira

C’est pour moi à ce moment précis que le jeu révèle son côté bac à sable, avec une difficulté rehaussée pour certains niveaux de plateforme, des boss plus coriaces, et surtout une lecture des mondes apprise grâce à votre propre expérience. Plus on joue, plus on apprend où peuvent se cacher les lunes, et plus on découvre que les monde en regorgent !

Ajouter à cela une palette de mouvements si riche qu’avec un peu de dextérité vous aurez l’impression d’ “outsmarted” le jeu pour atteindre un endroit. Un peu comme avec la physique de The Legend of Zelda : Breath of the Wild !

Cet univers !

©Jibuy

On retrouve le scénario classique qui sert de prétexte : Bowser a enlevé la princesse Peach. Mais l’originalité sera évidemment dans la façon dont vous allez vous lancer à sa poursuite : l’important ce n’est pas la destination, c’est le voyage !

Les mondes de Mario sont comme à leurs habitudes très riches, colorés et denses. L’ajout de musique chantée est également une superbe idée !

Le résultat est magnifique : accorder une scène de comédie musicale de haute qualité à un univers comme celui de Mario est très réussis. Les joueurs ayant joué à “Mario x Lapins Crétins Kingdom battle” avait déjà eu la chance de découvrir cette nouveauté Nintendo et je pense qu’ils ne s’en lassent pas !

Note :  17/20

Pour finir, je dirais que ce Mario est un excellent jeu Switch (encore un ?!), et aussi un très bon Mario. Je trouve par contre que la quête principale est bien trop facile. Mais de quoi se rassurer avec le end-game au contenu plus que suffisant. La durée de vie est d’environ de 10h pour la mission principale auquelle viendra s’ajouter au moins 25/30h, je pense, pour compléter la collection des lunes !

Quand on connait l’univers de Mario on ne peut que féliciter Nintendo pour les innovations apportées à cet épisode. Je pense notamment à l’ajout de chants, dans la BO, la ville de New Donk City avec des humains au design réaliste, ou encore la possibilité de contrôler les ennemis historiques de la license comme Bill Bourrin !

Je recommande ce jeu à tous les possesseurs de la Switch, car c’est pour moi typiquement le genre de jeu que Nintendo sait faire avec excellence, et n’est-ce pas pour cela, au final, que l’on achète une console du constructeur ? Pour son catalogue de jeux exclusifs sans égal ?

 

JiBuY

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s