Dishonored : la mort de l’Outsider, l’apothéose pour cette licence ?

Salut les amis !

Aujourd’hui, je vous propose une review sur Dishonored : la mort de l’Outsider. Ce jeu conclu-t-il la licence avec brio ? Je vais vous donner quelques éléments de réponse.

L’assassin reprend du service

©NathanDrake

Ce jeu, développé par Arkane Studios et édité par Bethesda Softworks, est sorti le 15 septembre 2017 sur PS4, PC et Xbox One. Soit une petite année après l’excellent Dishonored 2. Petit point important, vous n’avez pas besoin de posséder Dishonored 2 pour pouvoir jouer à ce stand alone. Mais, je vous conseille vivement de jouer au deux premiers opus pour bien assimiler l’histoire et les différents personnages.

Cette fois-ci, vous ne contrôlerez ni Corvo Attano ni Emily Kaldwin. Vous incarnerez Billie Lurk, seconde de l’assassin Daud et propriétaire du Dreadful Wale. Votre quête sera d’abord de retrouver votre illustre mentor Daud et ensuite d’assassiner l’Outsider.

Cette épisode fait la part belle au côté surnaturel de la licence. En effet, vous allez devoir tuer le personnage central de l’intrigue de l’histoire de la licence et, d’après Daud, celui qui est responsable du chaos.

Comptez une bonne dizaine d’heure de jeu (voire un peu plus) pour boucler les cinq missions que ce stand alone propose. Surtout explorez à fond et n’hésitez pas à faire les missions secondaires, appelées Contrats. Il y a aussi les fameux charmes d’os à récupérer pour améliorer vos compétences.

La ville de Karnaca n’a rien perdu de sa beauté. Les quartiers sont toujours aussi riches en détails et nous retrouvons l’ambiance des deux derniers opus.

Un gameplay plus accessible

©NathanDrake

Par rapport aux deux premiers opus, vous allez très vite débloquer les pouvoirs de Billie et vous allez même pouvoir les utiliser plus facilement car le mana se régénère tout seul. Du coup, le gameplay se veut plus brutal car nous ne sommes pas obligé de compter nos fioles de mana restantes. Exit également l’arbre de compétences.

Ce Dishonored est orienté plus action mais, rien n’empêche de tenter l’infiltration. La notion de bien et de mal n’est pas présente également et vous pouvez éliminer qui bon vous semble.

Billie ne possédant pas le coeur, elle utilisera une autre faculté : celle de pouvoir écouter les rats. Et, il ne faudra pas passer à côté d’eux sans tendre l’oreille à leurs chuchotements car ils donneront, parfois, de précieux conseils.

De nouveaux pouvoirs

©NathanDrake

Billie possède ses propres pouvoirs qui vont permettrent de renouveler l’expérience de jeu :

  • Semblance qui lui permet de voler le visage d’un personnage (non mort) pour tromper la vigilance de l’ennemi.
  • Transfert qui lui permet de se téléporter rapidement d’un point à un autre.
  • Frappe du vide est une attaque chargée qui permet de libérer de l’espace devant elle (ce pouvoir sera accessible quand vous aurez mis la main sur une lame spéciale qui utilise l’énergie du Grand Vide).
  • Prescience qui lui permet d’arrêter le temps et de sortir de son corps pour explorer l’environnement.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai été charmé par ce stand alone. L’ambiance que dégage cette licence est toujours aussi présente. Elle me laisse une marque indélébile. Arkane Studios a, encore, réussi un coup de maître avec ce nouvel épisode. Trop court à mon goût mais, si jouissif, je le conseille vivement à tous les fans de cette licence. Par contre, attendez une baisse de prix car je trouve le tarif appliqué un peu élevé.

Note : 17/20

A bientôt sur #WallOfGeek !

 

Nathan Drake

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s